Fototala

Centrafrique: la télé publique, emblème des immenses besoins du pays

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: MaliActu

L’Etat, l’armée, l’économie, mais aussi les médias, tout est à reconstruire en Centrafrique et c’est une femme de caractère qui relève un défi fou: diffuser les messages de réconciliation de la Télévision centrafricaine (TVCA) au-delà de la capitale Bangui.

Ce dimanche soir, Lidye Nzengou cumule les casquettes de directrice générale de la TVCA et d’animatrice d’une table ronde sur la première année de mandat du président Faustin-Archange Touadéra, dans un studio décoré de trois affiches à la gloire du chef de l’Etat.

Retour des déplacés, eau, latrines, électricité… La bientôt quinquagénaire aborde les soucis quotidiens d’un pays classé 188e et dernier à l’Indice de développement humain (IDH) des Nations unies en 2015.

Avec calme et autorité, la professionnelle de la communication donne la parole à des directeurs de cabinets ministériels, qui énoncent leurs bonnes intentions sur un ton très institutionnel, comme sur les chaînes d’Etat des autres pays d’Afrique centrale, inféodées au pouvoir.

Pas d’émetteurs

Petite différence: « Pour le moment, la télévision centrafricaine n’émet que dans Bangui et ses environs », explique à l’AFP sa directrice générale. La Centrafrique manque d’émetteurs pour porter le signal de la télévision et la radio nationales à l’intérieur d’un pays de près de 5 millions d’habitants de la taille de la France et la Belgique réunies.

« Le principal enjeu, c’est que chaque Centrafricain, dans les coins les plus reculés, puisse regarder la télévision centrafricaine. Avec la radio, c’est le premier outil pour véhiculer des messages de paix et de réconciliation », poursuit Lydie Nzingou, reprenant le discours du président Touadéra.

Lire la suite sur Maliactu

Crédit photo @Fototala