Fototala

Quand les médias africains se réinventent dans l’agriculture, la musique, la mode ou la beauté

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Le Monde Afrique

Huit projets francophones ont été retenus à Dakar pour une finale à Abdijan fin novembre. Ils iront aussi au Cap en janvier 2017 où 1 million de dollars sera en jeu.

De l’agriculture, de la musique, de la mode et de la beauté. L’innovation des médias, en Afrique francophone, s’engouffre dans tous les aspects de la vie quotidienne. C’est une petite révolution, portée par une jeunesse africaine créative et résolument engagée dans le numérique. Au début octobre, Dakar a abrité un atelier du programme Afrique innovation – Réinventer les médias initié par CFI, l’opérateur médias du ministère français des affaires étrangères et du développement International et Code for Africa, un collectif de développeurs web dont Le Monde Afrique est partenaire.

Afrique innovation est une compétition de porteurs de projets en matière de collecte et de traitement de l’information à l’ère du numérique. Les projets sont issus d’un double Mooc (cours en ligne) lancé par CFI en 2015, destiné à apprendre à coder aux journalistes du continent et à informer aux codeurs. Vingt projets sont sortis du lot et ont passé, à Dakar, les épreuves de qualification pour l’étape suivante. Coup de projecteur sur trois d’entre eux.

Agribusinesstv. info

Basée au Burkina Faso, cette web télé produit et diffuse depuis mai 2016 des reportages sur des jeunes africains qui se sont lancés dans l’entreprenariat agricole. Le projet, initié par le journaliste burkinabé Inoussa Maïga, veut rendre justice à un secteur souvent négligé. « L’idée, c’est de faire connaître ceux qui sont dans l’agriculture mais également de changer les perceptions sur la pratique agricole, qui a longtemps rimé avec pauvreté, misère… », dit le fondateur. Agribusinesstv. info est aussi disponible sur une application mobile et les réseaux sociaux. En plus de la rédaction centrale, au Burkina, les correspondants dans sept autres pays (Bénin, Côte d’Ivoire, Mali, Cameroun, Togo, Niger, Maurice) envoient de petites vidéos (4 à 8 minutes) adaptées au web et sous-titrées français-anglais. Ce projet innovant commence à porter ses fruits : « Depuis le lancement, nous avons eu plus d’1 million de vues sur nos différentes plateformes », confie Inoussa Maïga.

Lire la suite sur Le Monde Afrique

Crédit photo : Fototala (Cyberdébrouille – King Massassy)