showmax

VOD : ShowMax tire des leçons en Afrique du Sud

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Agence Ecofin

(Agence Ecofin) – En Afrique du Sud, le 19 août 2016 a marqué le premier anniversaire du lancement de ShowMax, le service de vidéo à la demande (Svod) du groupe Naspers. A l’occasion, un bilan a été dressé : 10 millions de vues sur la plateforme, plus de 700 films et émissions télé regardés.

« Nous avons relevé quelques défis : permettre les téléchargements de contenus, mettre en place des limites d’utilisation des données, mettre sur pied un système de payements ou encore créer plusieurs profils utilisateurs. Depuis le lancement, le service est sur AirPlay, Apple Tv, Chromecast, DStv Explora et sur plusieurs télévisions intelligentes », explique Barron Ernst, chef de produit chez ShowMax.

ShowMax a aussi livré les leçons tirées de ses 12 mois d’activité en se basant sur une enquête auprès de 1 000 clients. Les résultats révèlent que les plus fortes audiences sont enregistrées entre 18h et 23h du soir, le pic étant observé à 20h. Le dimanche est le jour de grande popularité.

La consommation de la télévision sur Internet est appelée à augmenter rapidement en Afrique du Sud. En effet, 35% des personnes interrogées ont souscrit à un service de télévision sur Internet. Mais lorsqu’on pose la question sur l’intention de le faire dans les 6 mois à venir, le taux passe à 65%. Diverses raisons sont avancées pour justifier le choix de la télévision sur Internet : accéder à un large éventail de contenus (39%), accéder à des contenus plus récents (22%) et le coût avantageux (16%). Mais seuls 13% des personnes interrogées ont une consommation « boulimique » de la télévision sur Internet.

Une large gamme d’appareils est utilisée pour regarder les contenus sur Internet : ordinateurs (68%), tablettes (63%), Smartphones (37%), smart Tv (31%), Apple Tv (7%) et autres (6%). L’enquête s’est aussi intéressée à ce qui est important pour les clients du service de la Vod. Ces derniers apprécient : la bonne qualité vidéo (66%), le rapport qualité-prix (61%), les options de payement (55%), la disponibilité des terminaux adéquats pour visionner (54%), les caractéristiques du produit (52%) et le contenu international (50%).

En Afrique pourtant, les utilisateurs ont essentiellement le téléphone mobile, sans avoir le niveau de connexion optimal. Il faut donc les aider à améliorer leur expérience de visionnage. C’est pourquoi ShowMax permet de regarder des contenus hors ligne une fois que ceux-ci sont téléchargés. La réduction de la taille des fichiers est aussi une option, en plus d’offrir un streaming dynamique ou encore une bonne bande passante.

L’expérience de visionnage a forcément un lien avec le temps de consommation de la Vod. La moyenne mondiale est de 6h par semaine, selon une étude réalisée en septembre 2015 par Ericsson. Mais en Afrique du Sud, les chiffres sont les suivants : moins de 5 heures (26%), de 5 à 10 heures (44%), de 10 à 15 heures (17%), 15 heures et plus (11%). Ceux qui ignorent leur temps de consommation atteignent 2%.

Les utilisateurs livrent aussi les raisons pour lesquelles ils ont mis fin à leur abonnement au service Vod. Le principal motif avancé est le coût prohibitif de la connexion Internet (40%), les ignorances sur l’utilisation du service (20%). La piraterie reste encore à une échelle limitée, avec 9% des personnes qui préfèrent accéder illégalement aux contenus en ligne.

Sur la base des résultats de cette enquête, ShowMax a tiré les conclusions suivantes : le marché sud-africain est prometteur pour le service de Vod. Pour autant, il n’est pas facile de vendre des contenus en ligne. Il faut une bonne localisation, de bons contenus et des partenariats. Le coût élevé de l’Internet et la qualité approximative de la connexion restent les principaux obstacles. Mais il revient aux opérateurs de proposer des solutions innovantes.

Assongmo Necdem