femme colère

Au Cameroun, un journaliste de Canal 2 International sauvagement agressé

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Cameroon Info

Battu presque à mort et abandonné dans un caniveau au quartier Melen samedi dernier, Tabie Clarkson  se trouve dans un état critique.

On dirait une victime de la justice populaire. Le visage tuméfié jusqu’à l’œil gauche, une grave fracture de la mâchoire et du bras droit, de nombreux hématomes dans le dos, aux pieds et sur le corps ainsi que plusieurs dents cassées. C’est dans cet état jugé critique par les médecins que Tabie Clarkson, ancien Rédacteur en chef adjoint à la Radio Siantou (RTS) se trouve actuellement.

L’homme, apprend-on du quotidien Le Messager en kiosque lundi 11 juillet 2016, a été retrouvé  baignant dans une marre de sang par des passants et conduit dans une formation sanitaire dimanche dernier à l’aurore. Alors qu’il rentrait chez lui dans ma nuit de samedi, il a été pris en tenaille par un groupe de brigands dont la violence et l’animosité n’ont d’égal que l’état critique dans lequel ceux-ci l’ont abandonné.

À en croire des sources proches de la victime, le drame s’est produit au quartier Melen. Après l’avoir sauvagement molesté et dévisagé, ses bourreaux qu’il croit pouvoir identifier l’ont dépouillé de ses pièces d’identité et de son téléphone portable. À en croire ce dernier, il a failli y laisser sa peau pour des raisons qui n’ont jusqu’ici pas encore été élucidées. Actuellement employé à la chaine de télévision privée Canal 2 International, l’infortuné qui pourrait subir une intervention chirurgicale, risque de perdre l’usage de son œil gauche, indique le quotidien.

Toutefois, cette agression convoque une pluie d’interrogations, les unes plus intrigantes que les autres. «Si l’infortuné jure reconnaitre ses bourreaux, était-ce donc une simple agression ou un coup monté ?», s’interroge le journal. Présenté au sein de son entreprise comme un professionnel, un homme humble, que lui reprochent donc ses individus ? Pour l’heure, après s’être fait aider pour la rédaction d’une plainte, l’ancien membre de la commission communication de la fédération camerounaise d’athlétisme a été admis en soins intensifs dans un hôpital dont le nom n’a pas été dévoilé pour des raisons de sécurité.

Lore E. SOUHE

Notre mot à dire : Ce passage à tabac est inadmissible. Tout notre soutien va à l’endroit de la famille de la victime et à la grande famille Canal 2. Courage, nous sommes avec vous.