fa medias ok

L’ère Bolloré signe-t-elle la fin des émissions d’investigation sur Canal+ ?

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Les Inrocks

La diffusion d’un documentaire annulée, Le Grand Journal version enquête supprimé, Vincent Bolloré ne semble pas apprécier le journalisme d’investigation, et ne prend pas de pincettes pour imposer ses décisions. Quitte à changer progressivement le visage de Canal+.

Avant les Guignols et le Grand Journal, Vincent Bolloré avait déjà fait une première victime dans les programmes de Canal+. Le 18 mai, l’émission d’enquête Spécial Investigation devait diffuser un documentaire révélant les activités frauduleuses du groupe bancaire Crédit Mutuel-CIC. Intitulée Evasion fiscale, une affaire française et réalisée par la société de production KM (ex-Grand Journal) en partenariat avec Médiapart, cette enquête retraçait le système occulte d’évasion fiscale organisé par la banque Pasche, une filiale du groupe français sise en Suisse.

Selon Médiapart, Vincent Bolloré, le patron de Vivendi, aurait “personnellement” annulé la diffusion du documentaire. Alors que celui-ci avait reçu l’aval de la rédaction de Spécial Investigation et du service juridique de Canal + après visionnage, le propriétaire de la chaîne aurait demandé à Rodolphe Belmer, alors numéro deux de la direction (remercié depuis), de refuser la commande faite à KM deux mois plus tôt.

La raison est officiellement inconnue. “A ce jour, nous n’avons eu aucun débat avec Canal +, ni la moindre explication sur cette décision”, nous indique Jean-Pierre Canet, rédacteur-en-chef de la cellule investigation de KM et co-réalisateur du documentaire. “Je fais ce métier depuis plus de 15 ans, des censures comme ça, je n’en ai jamais vu”, lâche pour sa part Nicolas Vescovacci, l’autre réalisateur que nous avons contacté. Officieusement, la connivence des deux patrons bretons, Vincent Bolloré et Michel Lucas, PDG du groupe Crédit Mutuel-CIC, est avancée. Le premier aurait voulu “renvoyer l’ascenseur” au second, selon Médiapart. Le site d’information rappelle également que le 12 mai – soit six jours avant la diffusion prévue du documentaire – le groupe Vivendi annonçait une OPA pour prendre possession à 100 % de Canal +. Une opération financière pilotée par… le Crédit Mutuel.

Lire la suite sur LesInrocks