excaf

Au Sénégal, on s’interroge sur le passage de la TV au numérique

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Senenews

La Télévision numérique terrestre ne fait plus rêver certains acteurs de l’audiovisuel. Puisque, le passage de l’analogie au numérique n’a été effective que de nom en l’absence de décodeurs. Mais les responsables du Contan minimisent et marchent à leur rythme.

Au signe du petit bonheur la chance, les Sénégalais s’épuisent, de guerre lasse à scruter le ciel du numérique et rien n’est neuf sous le soleil dakarois. La Télévision numérique terrestre (Tnt), lancée en grande pompe dans les lambris dorés du Palais de République, peine toujours à convaincre les professionnels du secteur de l’audiovisuel. Aujourd’hui, beaucoup d’acteurs des télécommunications n’avancent plus masqués pour montrer leur écœurement et leur mécontentement du Contan. Moustapha Ndiaye, ingénieur télécom, s’est fendu d’une tribune pour donner un coup de pied dans la fourmilière à la Transition numérique terrestre, tant chantée et vantée par le Comité national chargée du pilotage de l’analogie au numérique. « Ce qui aurait dû être fait le 17 juin 2015, c’est la récupération et le réaménagement des fréquences, la mise en place effective de toute la technologie de transport, le multiplexage et la diffusion. Et enfin la mise à la disposition des Sénégalais, qui ne disposent pas de téléviseurs numériques, de décodeurs. Il est loisible, aujourd’hui, de constater que, sur tout le territoire sénégalais, rien de tout cela n’a été fait. L’infrastructure est à des années lumières d’être disponible et d’être installée sur tout le territoire. Le Contan, lui-même, reconnaît n’avoir pas encore statué sur le futur opérateur chargé de la compression et de la diffusion du signal numérique. On nous dit que les décodeurs sont en train d’être testés par le groupe Excaf. Quid alors des services à haute valeur ajoutée que pourrait générer la transition ? En conclusion, la transition, si on s’en tient aux conclusions du Comité national pour la Transition vers le Numérique, CNN, à la date du 17 juin 2015, est un échec lamentable », a-t-il écrit d’une plume acerbe.

Ils sont légion, les acteurs du secteur à tremper leur plume dans la colère pour s’attaquer tête baissée au Contan. Le Comité national de pilotage de l’Analogie au Numérique et Excaf, chargé de la mise en œuvre, ne sont pourtant pas au bout de leur peine, puisque l’Association des producteurs de télévision indépendants du Sénégal (Aptis) qui regroupe une douzaine de membres a récemment attiré l’attention des autorités compétentes sur le rôle que vont jouer les Maisons de production dans la Tnt. Pour l’Aptis, depuis l’amorce de l’ère du numérique, aucune législation claire n’est définie pour accompagner les professionnels de l’audiovisuel. Certains esprits « grincheux » vont même jusqu’à accuser le Contan d’intoxication et à la manipulation des citoyens, prétextant que cela pourrait prendre des années avant que la transition ne soit complète.

Lire la suite sur Senenews