site de diffusion Satcon Gabon

Au Mali, un magistrat pour diriger la Haute Autorité de la Communication

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: MaliActu

L’identité des hommes et des femmes qui doivent animer la Haute autorité de la communication (Hac) a été dévoilée, à en croire au contenu du communiqué du conseil des ministres du vendredi 3 juillet 2015.C’est le magistrat Fodié Touré qui est choisi par le président de la République pour diriger l’institution.

La loi portant création de la Hac avait eu le quitus des députés. Elle prévoit expressément que neufs membres composeront la toute nouvelle institution pour un mandat non renouvelable, dont trois désignés par le président de la République, trois par le président de l’Assemblée nationale et les trois autres par les organisations professionnelles de la communication. Les membres désignés par le chef de l’Etat ont un mandat de 7 ans et les autres membres sont choisis pour 6 ans. Il est indiqué de façon claire que le président de ce nouvel organe est choisi parmi les membres désignés par le président de la République.

Les membres désignés par le chef de l’Etat sont :Fodié Touré (magistrat), Gaoussou Drabo (journaliste) et Amidiata Ouattara (journaliste).

Fodié Touré, un ancien syndicaliste,qui a dirigé le puissant Syndicat autonome de la magistrature (Sam) et ancien  président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), a été choisi par IBK pour présider aux destinées de ce nouvel organe de régulation du monde de l’audio-visuel.

Le 2e représentant du chef de l’Etat est Gaoussou Drabo, qui n’est plus à présenter, puisque bon nombre de Maliens lisent ses analyses dans le quotidien national « L’Essor ». Le doyen a participé aux côtés du gouvernement aux pourparlers d’Alger, comme conseiller de la délégation. Le fils de Kélétigui Drabo est en terrain connu. Journaliste, homme de culture, il a été ministre de la Communication, ambassadeur du Mali, rédacteur en chef, puis directeur de publication du quotidien national pendant des années.

Lire la suite sur MaliActu