Géopolitique des contenus TV en Afrique subsaharienne

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Ina Global

(Inaglobal //  Guillaume FAVRE )  L’Afrique s’intègre peu à peu au marché mondial des programmes TV. Un regard historique sur l’émergence des différentes formes d’acquisition des programmes, la diversité actuelle et le poids des investissements étrangers dessine une géopolitique des contenus sur le continent.

Où que l’on soit dans le monde, il est aujourd’hui possible de visionner les mêmes types de programmes de télévision. Le célèbre format d’émission britannique Got Talent, distribué par Fremantle Media, consistant à faire passer des inconnus devant un jury afin d’exprimer leur talent est un exemple typique de cette uniformisation des contenus audiovisuels. D’abord diffusé en 2006 sur NBC aux États-Unis sous le nom de America’s Got Talent, ce format a été par la suite décliné dans de nombreuses versions : Britain’s Got Talent et La France a un incroyable talent en 2007, Talento Argentino en 2008, Zhōngguó Dárén Xiù (La Chine a du talent) en 2010, Arabs’ Got Talent en 2011. En tout, soixante-trois versions se sont succédé dans le monde.

Mais un nouveau pas est franchi en 2012 avec la première version africaine subsaharienne du format, Nigeria’s Got Talent. Le Nigeria montre que lui aussi « a du talent » et est déjà suivi par le Kenya qui produira sa propre version de l’émission en 2015. Certes, le continent suit cette tendance sur le tard, mais là n’est pas le seul exemple. Qui veut gagner des millions ? en Côte d’Ivoire et au Nigeria, Survivor en Afrique du Sud ou encore Big brother Africa, les téléspectateurs de nombreux pays africains peuvent aujourd’hui visionner des adaptations des programmes à succès d’origine occidentale. Cela est le cas pour les formats de jeux télévisés ou autres téléréalités, mais également pour les films et séries. Depuis au moins une décennie, les films indiens de Bollywood ou les telenovelas latino-américaines connaissent un certain succès dans la grande majorité des pays africains. À côté de cela, les programmes africains ont du mal à se faire une place.

Avoir une vision globale des programmes diffusés sur l’ensemble du continent n’est pas une mince affaire. Pour comprendre pourquoi certains programmes sont diffusés dans certains pays, il faut d’abord s’intéresser au marché de la distribution de programmes, c’est-à-dire de la vente de droits de diffusion[+]. L’Afrique est demeurée très longtemps isolée de ce marché. Les distributeurs américains, les majors ou d’autres distributeurs secondaires, ainsi que les distributeurs européens ou asiatiques ne s’intéressaient que très peu au continent, préférant se centrer sur des marchés à forte valeur ajoutée tels que l’Europe ou l’Amérique du Nord. Or, le contexte économique depuis la fin des années 2000 a fait baisser les prix de vente dans les pays développés (du fait de la diminution des investissements publicitaires, revenus majoritaires des chaînes de télévision), les forçant à chercher de nouvelles sources de revenus en vendant leurs programmes dans de nouveaux territoires.

Lire la suite sur Inaglobal