gros-violet-devant

Au Sénégal, les télévisions surveillées par le CNRA

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Sud On Line

L’espace public est toujours agressé dans les médias. C’est ce que relève le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) dans son quatrième avis trimestriel 2014 portant sur les manquements et dysfonctionnements dans les diffusions audiovisuelles sur l’espace public.

Dans le quatrième et dernier avis trimestriel de l’année 2014, au compte de l’activité du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), il est fait mention de dysfonctionnements et de manquements des médias notamment la RTS, Walfadjri, Zik FM, RFM, dans les diffusions audiovisuelles sur l’espace public.En ce qui concerne la Rts, il lui est reproché de n’avoir pas couvert le meeting tenu à Dakar le 21 novembre 2014 par le Front populaire pour défense de la République (Fpdr) qui regroupe des partis légalement constitués. «Par cette attitude, la Rts a failli à son obligation de respect des principes d’accès équitables des partis politiques, des syndicats et des organisations reconnues de la société civile, aux médias audiovisuels, dans les conditions fixées par les lois et le règlements en vigueur», déplore le Cnra dans communiqué en date d’hier mercredi 14 janvier. «Ce manquement est une violation flagrante de l’article 8 de la Constitution de la République du Sénégal, qui consacre le droit du public à une information plurielle», mentionne le communiqué.

S’agissant du groupe Walfadjri, le Cnra lui reproche d’avoir diffusé en directe et en intégralité le meeting du Front populaire pour la défense de la République (Fpdr) du 21 novembre 2014, au cours duquel l’ancien président la République, Me Abdoulaye Wade, a tenu des propos séditieux, susceptibles de remettre en cause l’ordre constitutionnel par un appel à «une transition au Sénégal»

Lire la suite sur SUDONLINE