En Afrique, 80% des personnes acceptent le marketing direct sur leur téléphone si…

Tags:

Publié par & dans la catégorie Communication.

Source: Tunisie Haut Débit

Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique, publie les résultats d’une nouvelle enquête réalisée par l’Ifop en Afrique du Sud et au Nigeria, portant sur les perceptions des consommateurs vis-à-vis du marketing mobile. Bien que 80% des personnes interrogées se sentent contrariées lorsqu’elles reçoivent des messages non sollicités, l’enquête révèle que la même proportion, 80% pourrait être reconquise par les opérateurs et les marques si ces derniers mettaient en œuvre les meilleures pratiques pour améliorer l’engagement des clients.

L’enquête met clairement en évidence que les consommateurs en Afrique du Sud et au Nigeria partagent le même souhait, à savoir : garder le contrôle des campagnes de marketing mobile qu’ils reçoivent. 83 % des personnes interrogées considèrent que le marketing mobile devrait être basé sur une autorisation préalable et 90 % veulent pouvoir identifier facilement l’expéditeur du message. Elles souhaitent également que les messages soient pertinents pour elles. Ce point peut être facilement amélioré dans la mesure où près de 70 % des personnes interrogées déclarent recevoir des messages promotionnels ne correspondant pas du tout à leurs centres d’intérêt. Les consommateurs recherchent également des avantages concrets : 53 % des Sud-Africains attendent, par ordre de préférence, des remises immédiates, des points fidélité ainsi que la possibilité de gagner des cadeaux.

En conclusion, l’enquête indique qu’il existe un fort potentiel pour le marketing mobile en Afrique, à condition que les opérateurs et les spécialistes du marketing respectent la règle d’or : adresser à une personne concernée un message pertinent et au moment le plus propice. Si l’utilisateur a la possibilité d’accepter ou de refuser et de choisir la fréquence de réception, et si les messages sont pertinents et offrent de la valeur, alors 80 % des personnes interrogées dans les deux pays sont prêts à devenir de véritables « amoureux des annonces sur mobile».

Sur le marché sud-africain, les utilisateurs de mobiles peuvent être reconquis en adoptant des pratiques qui respectent davantage leurs souhaits. Quant au Nigeria, où le marketing mobile est à peine en train d’éclore, la règle d’or peut être mise en œuvre dès le départ.

Lire la suite sur Tunisie Haut Débit