tic

La TNT en Afrique : le guet-apens numérique

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Abidjan.net

Un article très bien documenté paru sur Abidjan.net par notre confrère Alex ZAKA. A lire en intégralité sur abidjan.net

Une porte sur le progrès s’ouvre. Tous les pays africains auront bientôt la possibilité de recevoir des images en HD. Mais à quel prix ? Car ce changement de norme télévisuelle, peut-être source de richesse ou de danger.

Conformément à l’accord approuvé par les 193 pays membres et autres institutions adhérentes de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le continent africain basculera le 17 juin 2015 de la télévision analogique vers la télévision numérique ! Toutefois une période transitoire de 5 ans, permettra aux pays retardataires de se conformer à la nouvelle norme internationale ; les deux systèmes cohabiteront ainsi pendant cinq ans. Donc, au plus tard le 17 juin 2020, la télévision analogique sera définitivement mise au rencard !
En aparté, l’UIT est une agence des Nations-Unies, chargée de réglementer les normes dans le domaine des télécommunications. Son vaste champ de compétence englobe aussi bien la gestion des orbites de satellites que les télécommunications dans le cadre des navigations aéronautiques ou maritimes en passant par l’internet à haut débit. A ce titre, elle est l’instance de régulation internationale qui est en charge de la distribution des fréquences pour la radio-télé diffusion.
Cette migration numérique a été amorcée dans les pays industrialisés au début des années 2000. La remise aux normes du continent africain a été scellée lors des Conférences Régionales des Radiocommunications de Genève en 2006. Le dit-accord portant la référence barbare de GE-06 stipule, en substance, que « l’Afrique devrait cesser de diffuser dans la bande UHF en 2015 et celle de la VHF en 2020 ». Ces spectres de hautes fréquences comprises entre 174-230 MHz et 470-862 MHz avaient été établis en 1961 par les Accords dits de Stockholm ; sans doute pour préparer l’avènement de la télévision en couleurs ! Compte tenu des évolutions technologiques et l’avènement des NTIC, il s’est avéré dès les années 1990 que cette répartition internationale des fréquences montrait ses limites quant à une meilleure efficacité de la télévision numérique terrestre.

Concrètement, cette transition assurera une meilleure qualité d’image (HD) et un meilleur son. Mais elle doit surtout offrir une multiplication des chaînes de télévision tout en utilisant moins de fréquences. En d’autres termes, les réceptions de chaînes hertziennes ne seront plus possibles. L’inconvénient majeur de la télévision numérique est la loi du « tout-ou-rien ». En cas d’intempéries, le signal analogique vous permet encore de recevoir des images floutées ; auquel cas, avec un peu de patience, il est toujours possible de réorienter l’antenne intérieure ou de grimper sur le toit pour bricoler votre antenne râteau. Tandis qu’avec la TNT, le signal diminue d’intensité à mesure que vous vous éloignez de l’émetteur. Dans les grandes villes ou les zones périurbaines, une antenne indoor ou un « râteau » suffira. Entre 20 et 50 km, une antenne sur le toit pourra encore faire l’affaire ; mais au-delà, il est indispensable de coupler l’antenne avec un amplificateur. La TNT peut également être diffusé via le satellite (réception par antenne parabolique) ou les fibres optiques (internet). Pour cela, l’usager doit absolument passer par un opérateur en s’acquittant d’un abonnement.

 

Lire la suite sur Abidjan.net