2014-05-24 14.25.01

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Jeune Afrique

À quelques mois du passage à la diffusion numérique de ses télévisions, le continent redouble d’efforts. Un bouleversement audiovisuel où le pire comme le meilleur peuvent encore survenir.

Le 17 juin 2015, la grande majorité des chaînes hertziennes africaines (accessibles avec une antenne râteau) devront théoriquement cesser de diffuser en analogique pour passer à la télévision numérique terrestre (TNT). À onze mois de cette échéance, force est de constater que les États accusent un certain retard. Selon le cabinet Balancing Act, sur 54 pays africains, seuls la Tanzanie et Maurice avaient terminé leur migration en juin. Tous s’y étaient pourtant engagés en 2006 devant l’Union internationale des télécommunications (UIT).

 Manque d’anticipation

Ce changement technologique - dont le but est notamment de libérer des fréquences pour la fourniture d’accès internet à très haut débit - permettra d’améliorer la qualité de réception des chaînes qui seront disponibles en haute définition et surtout de multiplier leur nombre grâce à la compression du signal. Chaque pays pourra ainsi disposer de plusieurs bouquets appelés multiplex et réunissant cinq à dix canaux. Résultat, des dizaines de télévisions seront accessibles au plus grand nombre, sans compter les offres payantes.

Le passage au numérique devrait coûter 400 millions d’euros aux 8 pays de l’UEMOA.

Au-delà du manque d’anticipation, ce retard dans le passage au numérique s’explique par les coûts élevés qu’il représente. Au total, les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) vont devoir régler une facture estimée à environ 265 milliards de F CFA (403,9 millions d’euros). Au Sénégal, la transition coûterait 39 milliards de F CFA, elle représenterait 45 milliards de F CFA au Mali et 35 milliards de F CFA au Burkina Faso - pour ne donner que quelques exemples.

Lire la suite sur Jeune Afrique