cedeao

La Cedeao se penche sur la fiscalité du secteur télécom

Tags:

Publié par & dans la catégorie TIC.

Source: Maliactu

A Bamako, les administrations fiscales de la sous région développeront une approche commune pour la maitrise de ce poste de recettes essentiel pour les Etats

Notre pays accueille aujourd’hui la 8ème Assemblée générale du Forum des administrations fiscales ouest Africaines (FAFOA). Cette importante rencontre qui regroupe dans notre pays, les directeurs généraux et chefs des services des administrations fiscales de 15 pays d’Afrique de l’Ouest, planchera sur la fiscalité du secteur des Télécommunications de l’espace CEDEAO.

La maitrise et la redynamisation de la fiscalité du secteur des Télécommunications constitue aujourd’hui un des défis majeurs pour les administrations fiscales de nos pays. Car, le secteur des télécommunications qui se caractérise par la diversité de ses segments, la multiplicité de ses produits et la complexité de la nature de son marché, est une véritable manne financière que les fiscalistes se doivent de maitriser pour élargir leurs assiettes et améliorer leurs performances.

En effet, l’essor du secteur des télécommunications sur le continent africain a défié toutes les prévisions. Sans doute le plus dynamique secteur de la croissance économique et du développement, les télécommunications contribuent de manière significative à l’amélioration de la productivité de l’économie, à la simplification de la communication des citoyens et à la création de richesses nationales. Depuis une décennie, le secteur connaît une croissance exceptionnelle avec un taux annuel moyen en Afrique de plus 35% et un taux de pénétration d’environ 40%. Il contribue fortement au Produit intérieur brut (PIB) des pays du continent à plus de 1600 millions de dollars soit plus de 2205 milliards de Fcfa en participant à la fois à l’efficience de leur économie de par sa vocation à être une source de rentrée fiscale pour les Etats (7% en moyenne du PIB) mais aussi en participant au bien être des populations en ce qu’il facilite les transactions dans les différents secteurs de développement économique.

UN DYNAMISME AVERE. Les experts économistes du continent sont désormais unanimes : le pouls économique de l’Afrique accélérera grâce au dynamisme du secteur des télécommunication avec une augmentation significative des investissements de l’ordre de (45 millions de dollars soit 620 milliards de Fcfa d’ici 2015) et une demande galopante de consommateurs (316 millions de nouveaux abonnées à la téléphonie mobile entre 2000 et 2010).

Cependant, bien que cette croissance ne soit pas homogène sur l’ensemble du continent et qu’on peut noter des disparités selon les régions notamment dues aux problèmes d’accessibilité du pays, de la stabilité politique, de pouvoir d’achat par habitant, les experts en télécommunications annoncent de belles perspectives à l’horizon 2016 avec 600 millions d’abonnés pour 84 millions de connexions mobiles internet et 200 opérateurs mobiles distincts.

LIRE LA SUITE