africable

Bientôt de nouvelles chaînes de télé made in Mali

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Malijet

Contrairement à nos voisins de la sous-région qui disposent depuis plusieurs années de diverses chaînes de télévisions privées aux programmes variés et appréciés tant par les téléspectateurs de ses pays que souvent même par les téléspectateurs maliens, notre pays et la Côte-d’Ivoire sont pendant longtemps restés en marge de cette révolution audiovisuelle. Même si le cas malien a admis depuis près d’une décennie une exception à la règle avec Africable TV, il n’en demeure pas moins que la libéralisation de l’espace audiovisuel tant espérée par la population malienne n’est devenue une réalité que le 12 mars 2012, date à laquelle l’Assemblée nationale a adopté la loi autorisant la création de chaînes privées de télé.

Depuis cette date, le Mali dispose d’un cadre juridique approprié à cet effet. Toutefois, de mars 2012 à aujourd’hui, près de deux ans se sont écoulés et aucun progrès notable n’est à constater. Sauf que l’Ortm, la télévision nationale s’est enrichie d’une seconde chaîne de télévision, la TM2, qui jusque-là manque de lisibilité, de ligne éditoriale assez claire. Aussi, Africable télévision est devenue le groupe Africable avec la création de sa deuxième chaîne Maisha TV dédiée essentiellement aux femmes africaines. Cependant, l’année 2014 s’annonce comme celle de la véritable révolution de l’espace audiovisuel malien. Et le ton avait déjà été donné en mai 2013 par l’un des plus grands acteurs culturels de notre pays lors d’une conférence à la faveur du lancement des activités de création de sa chaîne de télé privée dénommée Wokloni TV.

Lors de cette conférence, Alioune Ifra N’diaye, puisque c’est de lui dont il s’agit, avait annoncé une révolution au sein de l’espace audiovisuel malien car il venait non pas pour faire de la radio filmée mais plutôt de la télévision avec des programmes innovants, des émissions de divertissements interactives, des émissions citoyennes, des émissions de téléréalités ; en un mot, une toute nouvelle manière de faire de la télé où le téléspectateur loin d’être qu’un simple consommateur sera plutôt un producteur, un chroniqueur et un prescripteur. Et pour qui connaît monsieur N’diaye, ce n’est ni les idées, ni le courage qui manque à celui-là même qui avait dans le temps apporté une révolution dans l’espace culturel malien et même ouest-africain à travers sa structure Blonba. Les premières images de cette chaîne qui en principe étaient prévues pour janvier 2014 ont été reportées au mois d’octobre prochain, car Alioune Ifra N’diaye veut se donner le temps nécessaire pour que la WTV soit une parfaite réussite.

LIRE LA SUITE