CRTV

La CRTV détourne cent millions de FCFA

Tags:

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: La Nouvelle Expression - Cameroun Actu

 

Elle a connu plusieurs renvois à cause de l’absence de l’accusée Bélinga née Mengue Blandine. Elle fait d’ailleurs l’objet d’un mandat d’arrêt (M.A) du 10 septembre 2012 émis en son  encontre par le Parquet général. Ne pouvant attendre indéfiniment, le tribunal a ouvert les débats au fond.
C’est donc fort à propos, que dans la phase de l’«Examination-in-chief», le ministère public (l’accusation) a fait entendre ses trois témoins. Le premier à être examiné, sieur Manga Alexandre, déclencheur de cette procédure, a résumé en un quart d’heure les faits de la cause. En effet, les faits prennent leurs racines en 1966 lorsqu’un arrêté du Premier ministre du Cameroun oriental  déclare la zone qui va d’Ekounou à Nkomo domaine public de l’Etat. En 1983, un décret du président de la République renforcera ledit arrêté.  En 19991, l’Etat procédera à l’indemnisation des populations.
Le temps s’est écoule.
C’est ainsi qu’en 1998,  dame Bélinga introduit une requête aux fins de se faire dédommager une parcelle de 2ha qu’occuperait indûment le Centre de formation professionnelle de l’audio-visuelle (CFPAV) du canal public, sis à Ekounou Yaoundé. Sur ces entrefaites, une convention est signée  le 15 janvier 2004 entre la CRTV et dame Bélinga. Un ordre de retrait de 100.000.000 Fcfa (sur les redevances audiovisuelles de la Crtv) est émis en faveur de la requérante. Sieur Manga, l’auteur de la plainte et de la dénonciation de faux et usage de faux, a confirmé que toutes les familles installées sur le site abritant le CFPAV ont été indemnisées.