Quand le Maroc devient un terrain de bataille pour les grands groupes internationaux

Tags:

Publié par & dans la catégorie TIC.

Source: Biladi

Alors que Vivendi négocie toujours avec l’opérateur émirati Etisalat au sujet de la cession de sa participation dans Maroc Telecom, on apprend que le groupe Koweitien Zain souhaite prendre le contrôle d’Inwi. Cela signifie simplement que le domaine des télécommunications du Royaume est devenu le terrain de bataille pour les grands groupes internationaux.

Que cela soit pour diversifier leurs marchés ou pour étendre leurs activités en Afrique, le Maroc semble être au centre de toutes les attentions et convoitises des grands groupes de télécommunication internationaux. Pour s’en convaincre, il suffit de se repencher sur les négociations actuellement en cours entre le français Vivendi et l’opérateur émirati Etisalat au sujet de la cession de sa participation dans Maroc Telecom.

Comme si cela ne suffisait pas, on apprend que l’opérateur Inwi est également dans le collimateur d’un grand groupe étranger, en l’occurrence le groupe koweitien Zain. Déjà détenteur de 15,5% du capital grâce à une joint-venture avec le fond d’investissement koweitien Al Ajial, Zain espère augmenter sa participation. Comme l’explique Scott Gegenheimer, directeur général de Zain, la stratégie de son groupe est de prendre le contrôle de sociétés en Afrique du Nord, ou au minimum faire l’acquisition de contrats de gestion dans la région. Pour arriver à ses fins, Zain devra racheter une partie des 69% de parts détenues par l’actionnaire majoritaire qui est la Société nationale d’Investissement (SNI).

 

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI