La part de l’Afrique et du Moyen-Orient dans le trafic mondial mobile passerait de 8% en 2012 à 28% en 2017

Publié par & dans la catégorie TIC.

Source: Le matin

La part de l’Afrique et du Moyen-Orient dans le trafic mondial mobile passerait de 8% en 2012 à 28% en 2017, tirée par la forte croissance de l’Internet dans la région.

L’étude Cisco prévoit une multiplication par 5 du trafic de données en Afrique entre 2012 et 2017, soit l’équivalent de 10 milliards de DVD par an.

Le Visual Networking Index Forecast, l’étude annuelle de Cisco sur l’évolution de l’Interne, vient de sortir. Elle prévoit une multiplication par 5 du trafic des données en Afrique entre 2012 et 2017. Soit l’équivalent de 10 milliards de DVD par an. Le nombre d’utilisateurs devrait passer de 185 à 390 millions en 2017 et le nombre de machines connectées de 1,163 à 1,759 milliard. Déjà en 2012, le trafic Internet des abonnés avait progressé de 83% et le trafic professionnel de 63%. L’Afrique et le Moyen-Orient se rapprochent des habitudes d’utilisation et de consommation des internautes américains et européens. Ainsi, le trafic vidéo-TV a été multiplié par 3 l’an passé avec une élévation de la vitesse moyenne de débit de 20% pour arriver à 3,7 Mbps.

Le mode de connexion continue d’être plus itinérant. Si en 2012, seuls 10% du trafic privé était mobile, en 2017 cette proportion monterait à 31%. Il en va de même pour les entreprises pour lesquelles ce trafic passerait de 5 à 14% sur la même période. Hassan Bahej, directeur général de Cisco Maroc précise que «les prévisions de croissance au Moyen-Orient et en Afrique prouvent le potentiel phénoménal d’Internet». Cette évolution est bien sûr mondiale, tirée par les deux locomotives du business : la Chine et les USA.

En 2017, leurs prévisions de trafic seraient de 18 et 37 milliards de gigaoctets par mois respectivement. À comparer aux 3 milliards de gigaoctets qui s’échangeront dans la zone Afrique et Moyen-Orient. L’Internet sera le média le plus implanté avec 48% de la population mondiale équipée d’ici 2017, d’après l’étude, soit 3,6 milliards de personnes. Concrètement, nous communiquerons demain 3,5 fois plus vite, ce qui nous permettra de partager près de 6 millions d’années de vidéo par mois. En Afrique et au Moyen-Orient, cela se traduirait par l’équivalent du visionnage de l’ensemble des films déjà produits dans le monde toutes les 2 heures.


En Afrique, l’avenir c’est le mobile

Le trafic de données provenant du mobile devrait, d’après l’étude de Cisco, progresser de 81% par an entre 2012 et 2017.
Cette progression sera 2 fois celle du fixe. Ainsi, les mobiles et autres Smartphones ou tablettes qui représentaient 5% du nombre de terminaux connectés passeront à 32% en 2017. Le trafic atteindrait alors 763 millions de gigaoctets par mois contre 40 millions en 2012. La part de l’Afrique et du Moyen-Orient dans le trafic mondial mobile passerait de 8 à 28% sur la période.

Publié le : 9 Juillet 2013 – Ilham Lamrani Amine, LE MATIN