L’Afrique et les réseaux sociaux, une évidence

Publié par & dans la catégorie TIC.

Source: TV5

En Afrique la communauté, qu’elle soit réelle ou virtuelle, n’est pas un vain mot, et le web dit social prend tout son sens. Face aux dysfonctionnements des pouvoirs publics ou des médias, les citoyens s’informent, s’organisent et s’entraident via les réseaux sociaux.
Notre journaliste était à la conférence « Afrique et réseaux sociaux » donnée dans le cadre de la Social Media Week à Paris.
En Afrique, c’est le plus souvent avec un téléphone mobile – et non un smartphone – que l’on a accès à Internet. Par exemple, Google propose depuis l’été 2012 de lire ses mails par SMS. En République démocratique du Congo ou en Côte d’Ivoire, des opérateurs vous permettent de surfer sur le web via MMS : on envoie par SMS l’adresse du site que l’on souhaite consulter, et l’on reçoit par MMS une capture d’écran.
Cela s’explique par plusieurs raisons. D’abord, le continent compte aujourd’hui trente fois plus de portables que de lignes fixes. Ensuite, la connexion Internet est inégale selon les pays et le taux d’équipement des foyers est faible : « Une connexion en wifi coûte jusqu’à 375 dollars US pour le kit de départ puis un forfait mensuel de 115 dollars US – cela alors que le salaire moyen en RDC est de 100 dollars US… » détaille Axel Gontcho, responsable du pôle web à Radio Okapi en RDC.