Google Afrique du Nord milite pour la création de contenus africains

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Ntic Web

Khaled Koubaa, responsable du développement de Google Afrique du Nord, a accordé, au quotidien électronique Maghreb Emergent, une interview dans laquelle il fait le bilan de l’utilisation d’Internet et des TIC en général dans les pays du Maghreb. Pour lui, il est grand temps de réagir et de démocratiser l’accès au haut débit à la majorité des maghrébins. Et ce pour  » créer des entreprises innovantes qui peuvent devenir leader dans la région ou sur la scène internationale « .
Concernant l’utilisation d’Internet dans les pays du Maghreb, Khaled Koubaa s’est référé aux chiffres du site Internet World Stats. Il pense qu’elle est satisfaisante comparé aux autres pays africains mais que «  les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes sachant que ces trois pays sont parmi les premiers en Afrique à avoir été connectés à Internet « .

Le taux de pénétration d’Internet en Algérie est estimé à 14%. Le Maroc enregistre lui un taux de pénétration de 51% et la Tunisie de 39.1%. Des chiffres, qui selon le responsable,  » ne reflètent pas réellement la situation de l’internet au Maghreb « .

Le taux d’abonnés au haut débit est de 1.56% au Maroc, de 2.54% en Algérie et de 4.6% en Tunisie, si l’on se réfère aux chiffres datant de 2010.

Le responsable a aussi évoqué l’exploitation des technologies de l’information et de la communication par nos entreprises. Un thème qui a fait débat récemment en Algérie. Le retard de nos entreprises a même fait pâlir de honte le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal. Selon lui, l’entreprise ne fait pas assez pour se moderniser et se mettre au diapason des progrès.

Lors d’une réunion organisée par le gouvernement jeudi passé avec plusieurs organisations patronales et l’UGTA, le syndicat des travailleurs, il avait épinglé les entreprises algériennes pour leurs déficiences dans le secteur des TIC. Il ne comprend pas comment, en 2013, à peine 15% des entreprises algériennes sont connectées à Internet !

Par ailleurs, d’après les chiffres qu’il avait lui-même révélés, 9% seulement de nos entreprises ont une adresse électronique et aucune d’entre elles n’a pensé à mettre en ligne un catalogue de ses produits ! A en croire M. Sellal, nos entreprises sont des analphabètes numériques qui n’ont presque aucune notion des TIC et de leur progrès.

Pour Khaled Koubaa,  » les entreprises maghrébines se sont développées depuis des années dans le secteur de l’offshoring et de la sous-traitance pour le compte des entreprises et de grands groupes européens. Il est temps, désormais, de développer de la valeur dans nos pays en créant notre contenu et nos services en ligne. Pour cela, il est vraiment indispensable de démocratiser l’accès au haut débit à la majorité des Maghrébins et de réduire les barrières à l’initiative et à l’innovation afin de créer des entreprises innovantes qui peuvent devenir leader dans la région ou sur la scène internationale « .