Nécessité d’un plan de fréquences numériques entre l Angola, la RDC et le Congo

Publié par & dans la catégorie TIC.

Source: Afriquinfos

BRAZZAVILLE (Xinhua) – Le président du Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC) du Congo, Philippe Mvouo, a réaffirmé mercredi après-midi à Brazzaville, l’engagement de l’Angola, de la République démocratique du Congo (RDC) et de la République du Congo, à mettre en place un plan de fréquences numériques afin d’éviter des brouillages entre ces trois pays frontaliers de l’Afrique centrale.

M. Mvouo a rappelé cet engagement à l’occasion de la réunion des experts sur la coordination des fréquences numériques aux frontières qui se tient du 16 au 19 octobre dans la capitale congolaise.

Selon le président du CSLC, ces brouillages sont très préjudiciables aux systèmes de communication et de diffusion. Il a ajouté que ce plan permettra d’utiliser harmonieusement le spectre de fréquences qui est une source limitée, que les trois pays doivent se partager.

En effet, l’atelier de la coordination des fréquences sur la transition vers l’audiovisuel numérique et le dividende numérique, organisé par l’Union africaine des télécommunications (UAT) à Accra, au Ghana, a recommandé récemment l’adoption d’un calendrier de travail pour respecter l’échéance d’arrêt de l’analogique fixée par l’Accord de Genève 2006 (GE-06).

Aux termes de ce calendrier, quelques dates retenues interpellent les experts, à savoir : septembre 2012, pour la fin des discussions informelles sur la coordination des fréquences et le début des activités formelles de modification du plan de Genève 2006 ; décembre 2012, pour l’adoption d’une norme commune de diffusion numérique au niveau sous-régional et régional en Afrique, a-t-on appris à cette occasion.

Lire la suite