Les TIC : le boom du marché africain

Publié par & dans la catégorie TIC.

Source: Afrique Expansion

Afrique expansion Magazine N.40Ce sont près de 100 conférenciers et 3000 délégués venus de 80 pays qui participent à la 18e édition du Congrès mondial sur les technologies de l’information (WCIT) qui se tient actuellement à Montréal (22-24 octobre). Parmi les conférenciers de cet événement, considéré comme l’un des plus grands rassemblements du genre, deux ministres africains, Omobola Johnson, ministre nigériane des Technologies de la communication et son homologue sud-africaine, Dina Deliwe Pule, ministre des Communications. Signe de l’expansion de plus en plus grande du secteur des télécommunications de l’information et des communications (TIC) et de ses enjeux économiques et sociales en Afrique. De nombreux rapports et études en témoignent.

L’utilisation des TIC a véritablement connu un boom ces dernières années sur le continent africain. Ainsi, selon l’Union internationale des télécommunications (UIT), de plus en plus d’Africains utilisent Internet et la téléphonie mobile. Le taux de pénétration des téléphones portables sur le continent serait supérieur à 45% et celui de l’Internet dépasserait les 10%. Des données qui ont été confirmées par Marc Rennard, Directeur exécutif Orange/AMEA lors d’une conférence de l’IFRI (Institut français des relations internationales) à Paris en février dernier. D’après lui, plus de 600 millions de cartes SIM ont été vendues en Afrique jusqu’à aujourd’hui, soit un taux de pénétration de 60% du mobile sur un marché qui représente plus de 60 milliards de dollars.

Cette forte pénétration du téléphone mobile sur le continent africain a eu entre autres pour conséquence, d’augmenter le nombre d’opérateurs et de booster la concurrence entre ces derniers. Ainsi, l’on compte en moyenne 3,6 opérateurs par pays, ce qui entraîne une guerre des prix entre ces opérateurs, notamment les grands groupes internationaux comme Orange, MTN, Orascom, Bharthi-Zain, Vodacom, qui convergent en masse vers ces nouvelles technologies très rentables. La croissance des TIC, en particulier la téléphonie mobile, a donc un impact économique considérable sur le continent dans la mesure où elle a permis de rendre le marché africain plus dynamique.

Lire la suite ici