MEDIAS : CCTV, la télévision chinoise, accroît son emprise en Afrique

Publié par & dans la catégorie Médias.

Source: Jolpress

La chaîne de télévision chinoise CCTV propose désormais une heure journalière d’information en direct depuis le continent Africain.

Un positionnement inédit.

Un regard africain porté à l’international

Chaque soir à 20h (heure de Nairobi), durant le Prime Time africain, la chaîne publique chinoise CCTV passe l’antenne aux soixante personnes constituant l’équipe CCTV Africa de Nairobi. Officiellement, le programme, diffusé mondialement, doit permettre de – selon les mots de la chef de CCTV Africa, Song Jianing – « mieux raconter la réelle histoire de l’Afrique, la réelle histoire des relations sino-africaines ».

« Mieux faire comprendre l’Afrique aux Chinois »

Officieusement, Chris Alden, de la London School of Economics, interrogé par l’AFP, l’explique : la CCTV Africa s’inscrit dans la stratégie de la Chine « destinée à combattre ce qui peut être perçu comme une relation [ndlr : la relation sino-africaine] négative ». Pour le spécialiste, cela ne saurait « éliminer [...] le profond mécontentement » né de l’importante concurrence que font les entreprises chinoises aux locaux. L’objectif est aussi de « mieux faire comprendre l’Afrique aux Chinois » pour favoriser les investissements des citoyens de l’Empire du Milieu dans cette zone dont il veut s’assurer le contrôle.

CCTV Africa : un outil de communication pour la Chine

Mais au delà de l’Afrique, CCTV est un outil de promotion dans le monde entier pour la République Populaire. Yu-Shan Wu, de l’Institut Sud-Africain d’Affaires Internationales, a étudié l’expansion des médias chinois en Afrique. Il le souligne « La Chine a mandaté ses médias étatiques d’une mission pour promouvoir son influence dans le monde ». Financée par l’État chinois, CCTV veut « figurer parmi les principaux groupes de médias dans le monde », souligne celle que l’on appelle Mme Song dans les bureaux africains de la chaîne.

« Donner une nouvelle image du continent »

Et si elle est un choix calculé de la Chine, la création de CCTV Africa apporte néanmoins aux Africains l’occasion de « raconter [leur] histoire avec [leur] perspective », explique Beatrice Marshall, ex-présentatrice de KTN, travaillant désormais pour CCTV Africa. Yu-Shan Wu en est convaincu : « Il y a une chose qu’ils [CCTV] font bien, c’est de fournir une plate-forme aux Africains pour qu’ils puissent donner leur point de vue ». Une autre façon de voir l’Afrique à laquelle aspire le vice-président kényan Kalonzo Musyoka qui, lors de l’inauguration de CCTV Africa, a appelé à « donner une nouvelle image du continent [...] alors que l’Afrique est souvent montrée comme le continent des calamités sans fins ».

Source