TIC : L'Afrique n'est pas en marge des progrès réalisés

Publié par & dans la catégorie TIC.

Le directeur du bureau de développement des télécommunications (BDT) de l’Union internationale des Télécommunications (UIT), Brahima Sanou, a annoncé mercredi à Libreville lors des travaux du 13ème Forum sur la régulation des télécommunications, que « des efforts sont encore à faire si l’on veut que les Africains puissent accéder, utiliser, créer et partager l’information, afin de propulser le continent dans l’économie du savoir.

« Les tarifs des services des technologies de l’information et de la communication continuent leur baisse, y compris ceux du haut débits, qui ont chuté de 50% au cours de ces deux dernières années au niveau mondial », a indiqué Brahima Sanou.

Pour le directeur du BDT, le continent a collé au wagon, enregistrant même le taux de croissance le plus élevé du service mobile sur les cinq dernières années.

Pour autant, a-t-il poursuivi, des efforts restent à faire, si tant est qu’on veuille que les Africains puissent accéder, utiliser, créer et partager l’information en vue de propulser dans le continent dans l’économie du savoir.

A l’évidence, on peut mesurer la responsabilité des décideurs politiques, régulateurs et autres opérateurs à agir ensemble sur les facteurs structurels pour l’Afrique jouisse pleinement du potentiel des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour son développement à travers des applications tels que l’éducation, la santé et le commerce, a-t-il ajouté.

Selon lui, cela passe par le renforcement des infrastructures, de l’accès et de l’accessibilité au haut débit.

Libreville abrite depuis lundi dernier les travaux du 13ème forum sur la régulation des télécommunications / TIC et le partenariat en Afrique (FTRA2012).

Source