MEDIAS | RD Congo : Une nouvelle association des femmes des médias

Publié par & dans la catégorie Médias.

Kinshasa — Une nouvelle association des femmes des médias vient de voir le jour dans la province du Bas-Congo. Il s’agit de l’Association des Femmes des Médias du Bas-Congo, AFEMEBAC, en sigle.

Elle regroupe les femmes journalistes et professionnels des médias de cette province. Une cérémonie marquant la sortie officielle de cette structure a été organisée le vendredi 25 mai dernier, dans la salle de fête Stone palace du centre ville à Matadi.

L’AFEMEBAC est une association professionnelle membre de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC), section Bas-Congo. Sous la houlette de Madame Fifi Lukusa Malangu, Présidente et Initiatrice de l’AFEMEBAC, cette cérémonie a connu la participation des responsables de différents médias de la ville de Matadi.

L’on a noté les présences du Coordonnateur Provincial du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, Dolet Kusengumuna ; du Chef d’Antenne Provincial de l’Observation des Médias Congolais, Matthieu Mpukudi ; du Représentant de Journaliste en Danger, Joseph Mbakulu ; ainsi que le Représentant de l’Association pour la Protection des Journalistes en Afrique, Belly Pambu et le Secrétaire de l’UNPC /Bas-Congo, Joseph Babeta.

L’AFEMEBAC a pour devise : Amour – Dignité – Professionnalisme. Les femmes journalistes, animatrices, camerawomen, photographes, opératrices de sons et de vues, vendeuses des journaux du Bas-Congo ont donc décidé de promouvoir leur métier. « L’heure est venue pour que la femme Congolaise s’ouvre et se libère des pesanteurs de la coutume pour son épanouissement intégral », a souligné la Présidente et Initiatrice de l’AFEMEBAC, Mme Fifi Lukusa.

S’adressant à ses consoeurs, la Présidente de l’AFEMEBAC a fait savoir que l’ultime objectif de la structure est de valoriser de la femme dans le milieu professionnel. Une condition primordiale pour faire du Bas-Congo, une province de référence en RD. Congo. Le secrétaire provincial de l’UNPC, M. Babeta, a, quant à lui, souhaité voir cette association professionnelle évoluer normalement dans la corporation à l’instar de toutes les autres associations.

Pour ce faire, il a recommandé aux membres de cette association à se mettre à l’école de la sagesse, dans l’exercice de ce métier noble. Le respect des normes et règles déontologiques est de mise afin de préserver l’honneur, la dignité et le prestige de la presse en tant que 4ème pouvoir.

L’AFEMEBAC est une structure qui s’engage à lutter contre la dévalorisation de la femme dans le milieu professionnel, ainsi que dans la vie quotidienne. Ces femmes s’engagent à contredire l’adage qui soutient que « les femmes ne construisent jamais ». Tel est le souhait de l’UNPC à son nouveau né l’AFEMEBAC.

Source