TIC | Togo : Togo Télécom révolutionne la communication

Publié par & dans la catégorie TIC.

@Afrik.com

Le Togo est enfin entré dans une nouvelle ère de télécommunication. Le pays bénéficie désormais d’une connexion Internet à haut débit, grâce à un câble sous-marin à fibre optique, inauguré mardi 22 mai à Aného.

Togo Télécom a enfin tenu sa promesse d’installer un câble sous-marin pour améliorer la communication au Togo. La centrale d’atterrissement du câble à fibre optique, WACS (West Africa Câble System) d’Afidégnigba été inaugurée hier par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé à Aného, localité située à environ 30 km au Nord-Est de Lomé.

Ceci est l’aboutissement d’un projet commun à un certain nombre de pays, soucieux d’améliorer la qualité de communication sur leur territoire. Posé par un câblier de la société française ALCATEL-LUCENT, le WACS câble long de 14 500 kilomètres et d’une capacité de 5,12 Tbit/s va relier des pays d’Afrique méridionale, d’Afrique de l’Ouest et des pays d’Europe. En effet, le WACS offre au Togo son premier accès direct au réseau global de communication de câbles sous-marins. ce dernier reliera l’Afrique du Sud au Royaume-Uni avec des atterrages en Namibie, en Angola, dans la République Démocratique du Congo, dans la République du Congo, au Cameroun, au Nigéria, au Ghana, en Côte d’Ivoire, au Cap-Vert, aux Canaries et au Portugal.

Grâce à lui, les pays d’atterrage vont pouvoir bénéficier d’un nouveau système doté d’une plus grande capacité et offrant un accès haut débit à coût réduit.

Des applications innovantes telles que l’e-éducation, l’e-santé, le net-shopping, l’e-book, l’e-gouvernement, l’e-Learning etc., pourront voir le jour dans ces pays et avoir un impact positif sur la vie des populations. Cette bande passante permet aussi de mieux écouler les flux de vidéo et de musique qui sont des grands « consommateurs » de bande passante. La mise en service de l’équipement a eu un incident immédiat sur les tarifs et le débit de connexion de Togo Télécom. La ministre des Postes et télécommunication, Cina Lawson en a dit toute sa fierté :

« C’est une fierté légitime pour nous de voir la réduction des tarifs de l’internet se réaliser à partir de la mise en service de ce point d’atterrissement. Le gouvernement a régulièrement encouragé depuis plusieurs années, les investissements permettant de disposer de capacité et d’infrastructures modernes pour assurer la qualité et le besoin des populations en matière de technologie de l’information et de la communication. »

L’installation de cet équipement a coûté près de 325 milliards de francs CFA aux douze pays participant à ce projet, et la part du Togo avoisinerait les 13 milliards de francs CFA, hormis les autres frais d’acheminement et de distribution de cette bande passante.

Source