TIC | Bénin : La France dote le pays de 500 milles classes numériques

Publié par & dans la catégorie TIC.

© koaci.com

Le gouvernement français envisage de doter le Bénin de plus de 500 milles classes numériques dans les tous prochains jours, a annoncé mercredi à Cotonou, Albert-Claude Benhamou, délégué interministériel pour l’Education Numérique en Afrique, à l’ouverture de la conférence sur « l’Education numérique libre pour tous en Afrique et dans le monde : Un rêve devenu réalité ».

Depuis trois mois déjà, plus de 300 classes numériques sont en cours d’installation dans les écoles de formation des maîtres et des professeurs dans plusieurs villes du pays, notamment Cotonou, Porto-Novo et d’Abomey », a-t-il déclaré.

La création de ces classes numériques, a-t-il souligné, s’inscrit dans le cadre du programme Sankoré qui est un nouveau maillon de la coopération exemplaire entre le Bénin et la France dont l’ambition est d’améliorer les outils et les stratégies de formation dans les écoles et les centres de formation professionnelle au Bénin et dans plusieurs pays d’Afrique.

« Sankoré est le prototype des programmes de coopération que nous aimons ; un programme d’innovations multiples, technologiques pédagogiques, culturelles humanistes, et un programme pour les Africains et surtout avec les Africains », a renchérit, Max Awèkè, ministre béninois de la Communication.

Pour ce responsable politique des départements de la Communication, « le numérique est un puissant levier qui doit nous permettre d’améliorer les performances de notre système éducatif ».

« Le numérique pour nous qui sommes en charge de ce secteur, c’est d’arriver à mettre à la portée même du cycle primaire, tout ce qui est numérique et internet, si possible, tout ce qui est formation informatique pour que l’enfant dès le bas-âge s’habitue déjà à l’outil informatique et donc à l’éducation », a-t-il expliqué.

Pour Albert-Claude Benhamou, le programme Sankoré est né de la rencontre d’un défi et d’une idée.

« Le défi, c’est de participer aux objectifs du Millénaire en matière d’éducation sur le continent africain, c’est-à-dire aider à la scolarisation de tous les enfants d’Afrique avant 2015″, a-t- il indiqué.

S’agissant de l’idée, « c’est que la révolution que constitue l’éducation numérique peut contribuer à relever ce défi parce que le prix des équipements nécessaires pour transformer une classe en classe numérique (ordinateur pour l’enseignant + vidéoprojecteur interactif) ne cesse de diminuer et que des ressources d’enseignement libres peuvent être partout créées et partagées gratuitement », a-t-il poursuivi.

Sékodo, KOACI.COM COTONOU, copyright © koaci.com