AFRIQUE | TIC : Le continent à l'heure du cyber-activisme

Publié par & dans la catégorie TIC.

S’il est de nos jours une cause commune à la jeunesse africaine,  c’est bien celle des Nouvelles Technologies de la Communication et de l’Information et des réseaux sociaux. La frénésie est telle qu’on en oublie que le taux de pénétration d’Internet de l’Afrique subsaharienne, à en croire les institutions spécialisées, n’est que de 7%. Contre 20% en Amérique Latine, aux Caraïbes, en Asie de l’Est et dans le Pacifique.

En dépit de la faiblesse du débit et des coûts prohibitifs des connexions en Afrique, l’Internet connaît depuis deux décennies un succès exponentiel, comme nulle part ailleurs dans le monde. Tout comme la téléphonie cellulaire dont l’envolée doit pour beaucoup, paradoxalement, à la piètre qualité du service et à la cherté des liaisons fixes. Comme partout ailleurs, les SMS, réputés moins chers que la communication vocale, rythment les journées et, bien souvent, les nuits blanches des adolescents.

Les sites web, les journaux en ligne et les blogs fleurissent de Nouakchott à Djibouti, de Bamako au Cap, et apparaissent comme autant de nouveaux espaces de liberté dans des pays où les médias « traditionnels » – quotidiens, radios et télévisions – n’ont pas tous coupé le lien ombilical l’Etat.  YouTube, Facebook et, plus récemment, Twitter, font de plus en plus d’adeptes au sein de populations avides de savoir, d’ouverture sur le reste du monde et de… liberté.

Respect des droits d’auteur : Lire la suite ici