GABON | TIC : Airtel Gabon s'explique sur les perturbations

Publié par & dans la catégorie TIC.

Suite aux très fortes perturbations observées sur le réseau téléphonique Airtel, il y a deux jours, la direction de cet opérateur économique du secteur de la téléphonie mobile a, au cours d’un point de presse organisé hier à son siège de Libreville, donné les causes de ces perturbations téléphoniques.
Le réseau de téléphonie mobile, Airtel, a connu de très fortes perturbations il y a deux jours. Tous les abonnés de cet opérateur de téléphonie ont pu constater qu’il était quasiment difficile ou presque impossible d’émettre ou de recevoir des appels et des messages d’un abonné à un autre. Ce qui a fait que plusieurs personnes ont eu du mal à joindre leurs correspondants pendant cette période où le réseau Airtel était en dérangement.
A cet effet et consciente des désagréments engendrés par cette situation, la direction de ce leader dans la téléphonie mobile au Gabon, par l’entremise de son responsable marketing, Guillaume Bedié Kouakou qui était assisté de ses autres collaborateurs notamment Serge Meye, directeur du réseau par intérim, Blanchard Andoume, directeur de régulation, et Marlyne Scotto, directeur service Client, a organisé un point de presse, hier, à Libreville, pour expliquer à ses clients les causes de ces fortes perturbations enregistrées sur son réseau il y a 48 heures.
En effet, pour Guillaume Bedié Kouakou, cette situation regrettable est due aux travaux d’optimisation nécessaires que les techniciens de cet opérateur téléphonique effectuent ces derniers temps sur son réseau. « C’est ce qui explique les difficultés que nos clients ont pu vivre depuis 48h », a-t-il affirmé. Cette opération d’optimisation du réseau Airtel est le résultat des instructions des hautes autorités qui avaient convoqué, il y a quelques semaines, tous les opérateurs économiques du secteur de la téléphonie mobile au Gabon à engager toutes les optimisations nécessaires pour que la communication entre tous les réseaux téléphoniques soit fluide pendant toute la période de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) orange 2012. « Il y a quelques semaines tous les opérateurs de téléphonie mobile notamment ont été convoqués par les autorités pour demander la préparation des réseaux afin de garantir une communication de qualité lors de la grande fête du football africain qui se prépare dans notre pays. A cet effet, nous nous sommes engagés à effectuer toutes les optimisations nécessaires pour permettre à nos clients et tous les visiteurs de vivre une expérience irréprochable en terme de qualité de réseau », a déclaré le responsable commercial.
Tout en ajoutant que « depuis cette date nos techniciens et ceux de nos partenaires sont à pieds d’œuvre nuit et jour pour effectuer des travaux d’optimisation avec la modernisation des liens d’interconnexions entre nos différents centraux téléphoniques et également leur mise à jour ».
Toutefois, il est important de préciser que les perturbations des réseaux téléphoniques ne datent pas d’aujourd’hui. Et cette situation est connue de tous. Il arrive parfois des moments où il impossible de joindre un correspondant alors que son téléphone est ouvert. Même en cas d’urgence, il est difficile de communiquer. Et le constat fait est que la presque totalité des réseaux de téléphonie mobile présents au Gabon connaissent ces perturbations. Surtout en période de fêtes et de promotions de crédit. Pour remédier à cette situation, les techniciens de cet opérateur téléphonique ont mis des bouchers doubles pour que la situation du réseau Airtel revienne à la normale depuis avant hier aux environs de 21 h. Présentement, les clients Airtel émettent et reçoivent des appels et des messages sans difficultés.
Ainsi, Airtel Gabon, dans la ligne droite de sa politique de développement, a investi énormément, grâce à l’appui de son partenaire Ericsson avec qui le groupe Bharti Airtel a signé un partenariat pour ces 19 filiales en Afrique et en Asie, pour que dans les jours avenirs ses usagers ne puissent plus être victimes des fortes perturbations que ses clients ont observées pendant ces précisément deux jours.