CAMEROUN | TIC : MTN prête le crédit de communication

Publié par & dans la catégorie TIC.

Cette innovation attractive a été rendue publique vendredi 20 janvier à Douala au cours d’un déjeuner de presse. Elle est le fruit d’un partenariat avec la Mobile décisioning Africa Group (Mdsa) spécialisée dans la fourniture des services aux clients à faibles revenus.
Passer un appel sans crédit de communication paraissait jusqu’ici comme une chimère voire un rêve, Mtn Cameroon, l’a rendu possible et l’a matérialisé. A travers son nouveau produit « Mtn Prolongations », cette entreprise de téléphonie qui réclame 56% des parts de marché au Cameroun, est passée à la vitesse supérieure. Selon Karl O. Toriola, son (nouveau) directeur général, la mise sur pied de cette « innovation majeure, une grande première dans la sous-région Afrique centrale », participe à la fois du caractère compétitif du marché de la téléphonie mobile dans notre pays et à la stratégie globale de son groupe à « proposer au Camerounais des solutions innovantes et toujours plus accessibles pour répondre à leurs besoins de communication ». Avec 1 million de « bip me » enregistrés par jour, c’est dire s’il y a le besoin. Désormais donc, précise Jean-Simon Ngann Yonn, directeur Marketing et distribution, « avec Mtn Prolongations, on peut passer son appel même sans crédit ». Autrement dit, il est offert aux abonnés prépayés une sorte de découvert leur donnant la possibilité de passer des coups de fil bien qu’ils n’aient pas ou plus du tout des unités. Plus que renversant !
Avec l’exposé de Félicité Ngangué, les hommes de presse venus en grand nombre, on été édifiés sur les modalités du prêt de crédit accordé par Mtn Cameroon à sa clientèle. La fourchette des prêts se situe entre 250 et 2500 Fcfa. Les clients disposent de trois jours pour payer leur dette. Pour ce faire, il faut seulement effectuer une nouvelle recharge et le système procède automatiquement au recouvrement. Toutefois, il y a une nomenclature de conditions à remplir : « le client doit être enregistré dans la base des données de Mtn Cameroon depuis au moins six mois ; il faut pouvoir recharger son compte au moins quatre fois par mois donc une fois minimum par semaine.» Il faut préciser que le montant et la fréquence des recharges déterminent le montant auquel l’on pourrait prétendre. Ces conditions remplies, sur son téléphone portable l’abonné qui sollicite le service doit : « Composer le code *121*1suivi de la touche dièse; puis répondre par la lettre correspondant au montant sollicité (par exemple 1 pour Fcfa 250) et enfin, recevoir le message de confirmation de Mtn prolongations. » Fastoche !

Laisser parler les gens

Mais qu’en est-il des risques de pertes (d’argent) pour l’entreprise avec des clients dont l’honnêteté serait une gageure ? Pour Jean-Simon Ngann Yonn, son employeur est conscient des risques (qu’il minimise d’ailleurs) mais privilégie davantage la qualité des rapports entretenus avec sa clientèle. « Mtn Cameroon, se targue-t-il, a avec chacun de ses clients, des rapports de confiance. Et ce sera toujours le cas. Bien au contraire, notre clientèle est mature et sais qu’elle va gagner en flexibilité avec ce produit.»
Mais le respect du protocole des conditions d’éligibilité reste le véritable tamis qui permette à « Mtn prolongations » de séparer la bonne graine de l’ivraie. Mtn Cameroon qui revendique plus de cinq millions d’abonnés actifs à la téléphonie mobile, a décidé en cette année nouvelle de laisser parler les gens. C’est plutôt bien parti !

Source