BURKINA | TIC : Lancement du projet régional des infrastructures de communication

Publié par & dans la catégorie TIC.

Le lancement officiel des activités du Projet régional des infrastructures de communication de l’Afrique de l’Ouest (PRICAO-BF) a eu lieu le jeudi 12 janvier 2012 à Ouagadougou. Financé par la Banque mondiale, le PRICAO-BF a pour objectif de contribuer à accroître la portée géographique des réseaux à large bande, de baisser les coûts et améliorer la qualité de la connectivité régionale et internationale. L’Afrique de l’Ouest accuse un retard dans le secteur des télécommunications. C’est dans le but de pallier cela que le Projet régional des infrastructures de communication de l’Afrique de l’Ouest (PRICAO-BF) a été initié. Le lancement officiel des activités dudit projet est intervenu le 12 janvier dernier à Ouagadougou. Le PRICAO-BF a pour objectif principal de contribuer à accroîetre la portée géographique des réseaux à large bande, de baisser les coûts et améliorer la qualité de la connectivité régionale et internationale en facilitant d’une part la connexion de tous les pays de l’Afrique de l’Ouest à l’infrastructure mondiale de fibre optique de large bande, et d’autre part la création d’un réseau de transmission régional et national coordonné qui permettra à tous les pays d’Afrique de l’Ouest d’être effectivement connectés, tant à l’intérieur qu’au delà des frontières nationales.
Le ministre des Transports, des postes et de l’économie numérique, Gilbert Noel Ouédraogo, qui a présidé la cérémonie, a souligné que le gouvernement burkinabè a entrepris de nombreuses réformes du secteur des télécommunications. Il poursuit que malgré ces efforts notables, des insuffisances demeurent telles que le difficile accès aux services de l’Internet et l’absence de réduction des coûts de communication.
Pour lui, le PRICAO-BF s’inscrit en droite ligne des priorités du gouvernement pour un meilleur développement des TIC, en vue de favoriser un accès plus large des populations et des acteurs économiques aux services de la communication électronique. Pour le ministre, le PRICAO-BF devra, à terme, permettre, entre autres, une amélioration du volume du trafic international, un accroissement de l’accès aux services de téléphonie et un accroissement de l’accès aux services d’Internet. Le PRICAO-BF est un projet qui sera exécuté sur une durée de cinq ans, soit sur la période 2011-2016. Son coût total est de 23 millions de dollars US, soit environ 11,5 milliards de F CFA, entièrement financé par la Banque mondiale à travers l’IDA.

 

La représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Galina Sotirova, a précisé que le PRICAO s’inscrit pleinement dans l’appui de la Banque mondiale à la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) à travers les objectifs de la Stratégie d’assistance – pays (SAP) de la Banque mondiale qui vise à renforcer la transformation économique et à identifier de nouveaux moteurs de croissance.
Galina Sotirova a mentionné que le Burkina Faso fait partie du deuxième groupe de pays africains à bénéficier des fonds de ce programme régional. C’est le deuxième Programme sectoriel des transports (PST-2) qui aura pour mission d’assurer la coordination et la mise en oeuvre des activités du projet.

Source