Gouvernance d’internet : Moustapha Guirassy rappelle le rôle de l’Afrique

Publié par & dans la catégorie TIC.

La 42-ème réunion d’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) a permis à l’Afrique de donner un « signal fort » sur la place qu’elle veut jouer dans la gouvernance d’internet, a indiqué vendredi Moustapha Guirassy, ministre sénégalais de la Communication et des Télécommunications.

‘’L’Afrique a envoyé un signal fort pour dire que nous ne voulons plus être de simples consommateurs d’internet, mais nous voulons être de grands acteurs’’, a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.

M. Guirassy faisait le bilan de la 42ème réunion de l’ICANN qui se termine vendredi à Dakar après cinq jours de rencontre. Cette manifestation a réunit plus d’un millier de participants en provenance de 130 pays.

‘’Je pense que ce fut de grands moments pour le monde parce qu’il s’agissait encore de la gouvernance mondiale d’internet. Il s’agissait surtout de grands moments pour l’Afrique. Pour une première fois sur de grandes questions de gouvernance d’internet, l’Afrique a pu harmoniser ses positions’’, a-t-il estimé.

Selon le ministre sénégalais, la une table-ronde ministérielle qui a précédé l’ICANN a permis de poser le grand problème du « point Afrique » (.afric), des noms de domaines culturels, des noms de domaines géographiques, entre autres.

Il a salué la mise en place, au Sénégal, d’un miroir de serveur racine internet qui permettre de bénéficier à la région Afrique de l’Ouest d’un meilleur accès à internet.

Pour Moustapha Guirassy, avec le serveur les Sénégalais n’ont plus besoin pour une communication de passer par un autre continent.

Cette initiative s’est réalisée grâce à l’engagement du gouvernement sénégalais en partenariat avec l’ICANN.